L’Afrique noire berceau de la médecine et de la chirurgie

16,00

Il y a près de 6000 ans, la société et l’État pharaonique ont œuvré pour organiser méthodologiquement la santé de la population. Dès lors, l’Afrique noire de la période pharaonique édifia des centres de vie, des facultés de médecine, des cliniques mais encore les premiers dispensaires de l’humanité ainsi que les premiers traités de spécialités médicales (cardiologie, gynécologie, ophtalmologie, chirurgie, neurochirurgie, etc.). Car en Egypte  antique, la Médecine jouissait d’une place très importante. Ainsi, bien avant la Médecine grecque, la science médicale africaine était réputée jusqu’au Proche-Orient. De là, de nombreux malades venaient se faire soigner, des étudiants orientaux migraient pour recevoir l’enseignement des patriciens, tout comme divers lettrés, pour s’y perfectionner.

Il s’agissait d’un métier hiérarchisé avec les médecins du palais impérial et ceux des centres publics de vie appelés « dispensaires » de nos jours. Il existait ainsi en Afrique noire de la période pharaonique, des médecins généralistes, des médecins spécialistes d’appareils précis[1] et des chirurgiens.

C’est tout cet univers encore méconnu, que l’ouvrage de Kwadwo Fernand DOBAT-CHAULEAU vous invite sans plus attendre à découvrir, afin de remettre l’histoire universelle dans le bon sens.L’Afrique

Disponibilité : 3 en stock

Catégorie :
Dimensions 29,7 × 21 × 0,5 cm
Auteur :

Kwadwo Fernand DOBAT-CHAULEAU

Pages :

122

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “L’Afrique noire berceau de la médecine et de la chirurgie”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Panier
EnglishFrench